• Un dessin d'Astérix pour la sortie du nouvel album.

     

    Astérix


    votre commentaire
  • Orgueil et Préjugés (Pride & Prejudice) est une coproduction américano-franco-britannique réalisée par Joe Wright, sortie en 2005. Alors que cette œuvre majeure de la littérature anglaise a donné lieu à de très nombreuses adaptations télévisées depuis 1938, la dernière adaptation de la BBC datant de 1995, il ne s'agit que de la deuxième tentative de la porter sur grand écran, la première étant le film en noir et blanc de Robert Z. Leonard sorti en 1940, avec Greer Garson et Laurence Olivier.

    Le film est tourné en Angleterre au cours de l'été 2004 dans des décors naturels et des demeures du patrimoine historique avec des acteurs souvent reconnus internationalement, comme Keira Knightley (Elizabeth), Donald Sutherland (Mr Bennet) ou Rosamund Pike (Jane Bennet) et un budget élevé. Il a su plaire à la fois aux fidèles de Jane Austen et à un public beaucoup plus large et plus jeune, attiré par une histoire d'amour en costumes, avec des techniques de prise de vues audacieuses et un montage nerveux valorisés par le grand écran.

     

    Orgueil et Préjugés

    Orgueil et Préjugés


    votre commentaire
  • Bon week-end !


    votre commentaire
  • Un montage du film Dirty Dancing.

     

    Dirty Dancing


    votre commentaire
  • Leslie Caron, née le 1er juillet 1931 à Boulogne-Billancourt, est une actrice et danseuse française.

    Entrée à 16 ans dans la troupe des Ballets des Champs-Élysées de Roland Petit, elle tient, en 1948, le rôle du Sphinx dans le ballet de David Lichine La Rencontre, où elle est découverte par Gene Kelly qui est dans la salle et la choisit pour la faire tourner avec lui dans Un Américain à Paris de Vincente Minnelli (1951).

    L’énorme succès public et critique de la comédie musicale Un Américain à Paris ouvre à Leslie Caron les portes de Hollywood. Placée sous contrat avec la Metro-Goldwyn-Mayer (MGM), elle y tourne notamment : Lili de Charles Walters (1953), Papa longues jambes de Jean Negulesco (1955) avec une chorégraphie de Roland Petit, où elle danse avec Fred Astaire, Gigi (1958), basé sur la nouvelle et son adaptation théâtrale par Colette et Anita Loos, également sous la direction de Vincente Minnelli, où elle croise Maurice Chevalier et Louis Jourdan.

    Après une dernière grande production américaine, Fanny (1961), adaptation de la célèbre Trilogie marseillaise de Marcel Pagnol et de sa version musicale créée à Broadway en 1954, la comédienne apparaît dans quelques superproductions, comme Paris brûle-t-il ? de René Clément (1966), mais surtout dans des films plus intimistes ou d'auteurs comme Jeux d'adultes (Il padre di famiglia) de l'Italien Nanni Loy (1967), Sérail d'Eduardo de Gregorio (1976), L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut (1977) ou bien encore La Diagonale du fou de Richard Dembo (1984).

    À l’affiche en 2001 dans Le Chocolat de Lasse Hallström aux côtés de Juliette Binoche, en 2003 elle joue Suzanne de Persand dans le film Le Divorce de James Ivory, puis participe à un épisode écrit pour elle de la série télévisée américaine New York, unité spéciale, et qui lui permet de remporter l'Emmy de la meilleure actrice invitée dans une série dramatique en 2007.

    En février 2010, elle joue sur la scène du Théâtre du Châtelet à Paris le rôle de Madame Armfeldt dans la version française de A Little Night Music, spectacle musical de Stephen Sondheim inspiré de Sourires d'une nuit d'été d'Ingmar Bergman.

    Son Étoile sur le Hollywood Walk of Fame est dévoilée le 8 décembre 2009 sur le prestigieux Hollywood Boulevard, entre celles de Gene Kelly et Louis Jourdan.

     

    Leslie Caron

    Leslie Caron


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires